top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurDolera D.

Séminaire : Finances & Prémices

      I. Pourquoi un séminaire sur les Finances et les Prémices ?


Assurément, au sein de votre assemblée, des fidèles possèdent des compagnies aériennes pour faciliter l'évangélisation, et d'autres dirigent des universités accueillant des dizaines de milliers d'étudiants. Quelle assemblée bénie vous êtes ! Gloire à Dieu ! Une rareté, surtout en Afrique Centrale.

 

Cette rareté suscite à la fois l'étonnement et le questionnement, car cela n'était pas ainsi au commencement. C'est pourquoi l'organisation d'un séminaire visant à éveiller les consciences et à apporter des connaissances revêt une importance cruciale. En effet, le contraste est frappant : nous sommes les chrétiens pauvres du Dieu de la richesse, à qui appartiennent l'or et l'argent. Cependant, quelle bonne nouvelle de savoir que Jésus a laissé un expert dans l'enseignement en la personne du Saint-Esprit. Ainsi, notre péril ne résulte pas d'une absence de possessions démoniaques ou d'infrastructures industrielles insuffisantes, mais simplement d'un manque de connaissance.


  II. Mais comment en sommes-nous arrivé là ? 

En effet, les chrétiens francophones semblent davantage impactés que leurs homologues anglophones, et cela peut s'expliquer par deux raisons principales :

  • La faible intégration du respect et de l'assistance envers les démunis dans nos coutumes a contribué à forger en nous un caractère marqué par l'avarice, une disposition que nous avons naturellement transportée jusqu'à l'église.

  • Certains messagers ont tronqué les premiers enseignements de l'Évangile en s'appuyant sur des versets tels que « Heureux, vous les pauvres, car le royaume de Dieu est à vous » et « Il sera difficile à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu. », contribuant ainsi à cette disparité entre les francophones et les anglophones  

 

Est-ce donc une mauvaise chose que d’être fortuné ?

Analysons l’Écriture  notamment les versets mentionnés plus haut.

1- Matthieu 5v3 : « Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux! »

« Pauvre en esprit » ne veut pas dire « démuni » ou «  qui manque de biens matériels » mais plutôt celui qui malgré tout ce qu’il possède ressent un vide à l’intérieur de son esprit. En effet, au « pauvre en esprit » il manquera ce lien vivifiant reliant son esprit au Père, rendant son esprit « bien disposé ».

è Matthieu 26v41 : « Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas dans la tentation; l'esprit est bien disposé, mais la chair est faible. »

Par ailleurs voyez cette référence de l’Ecriture qui nous montre bien cette « église, personne » qui était « fortunée » mais spirituellement pauvre :

è Apocalypse 3:17 : « Parce que tu dis: Je suis riche, je me suis enrichi, et je n'ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu, … »

 

 

2- Matthieu 19v24 : « Je vous le dis encore, il est plus facile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu.»

Dans ce passage, la clé réside dans les derniers mots, à savoir « entrer dans le royaume de Dieu ». Jésus ne porte pas un jugement particulier sur l'homme, car sa mission est de sauver le pécheur. Cependant, l'homme en question fait face à un obstacle majeur pour entrer, car ce qu'il transporte semble être plus imposant qu'un chameau tentant de passer par le trou d'une aiguille. Mais qu'est-ce donc qu'il transporte, qui soit si volumineux que même un chameau semblerait petit devant le trou d'une aiguille ? Examinons cela de plus près.

Il est dit dans l’Ecriture :

è Matthieu 6:21 : « Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur. »          Par « cœur », nous entendons « esprit, pensées ».

è 1 Jean 2v16 : « En effet, tout ce qui est dans le monde – la convoitise qui est dans l’homme, la convoitise des yeux et l’orgueil dû aux richesses – vient non du Père, mais du monde. »

è 1 Timothée 6:17 : « Aux riches de ce monde, ordonne de ne pas être orgueilleux et de ne pas mettre leur espérance dans des richesses incertaines, mais dans le Dieu vivant, … »

Ainsi nous constatons que les riches de « ce monde » ont deux gros cailloux dans leurs chaussures :

  • L’orgueil

  • L’idolâtrie (auto-suffisance ou la confiance provenant de ses avoirs matériels et financiers)

D’ailleurs voici ce qui est dit dans Proverbes 18v11 : « La fortune est pour le riche une ville forte; Dans son imagination, c'est une haute muraille. »

Le Père n’a donc de problèmes ni avec la richesse vu qu’il y a des riches « en Christ » ni avec l’homme vu qu’Il nous tant aimé. Mais le « riche hors de Christ » possède en son cœur des éléments qui l’empêchent d’être agréable à Dieu.

Voilà pourquoi Jésus va proposer une solution au « jeune homme riche »  dans Matthieu 19v21 : « Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi.

Décryptage :

  • Par « Vendre tout » : Il lui est demandé de se débarrasser de la « source » de l’orgueil et de l’idolâtrie, pour devenir « dépendant » de Dieu. C’est d’ailleurs pour cette même raison que nous jeunons, donnons aux pauvres et que nous méditons. Cet homme n’avait pas connu la loi du Ciel du « Qui Perd : Gagne ! » En effet, cet homme n’était pas de perdre toute sa fortune durement acquise durant des années de labeur et du respect de la loi. Or sachant que « celui qui veut conserver sa vie, la perdra » et « tout  homme moissonnera ce qui l’aura semé », tout comme Dieu le Père perdit un « fils » pour gagner le monde entier ; Abraham était prêt à perdre Isaac pour devenir le père d’une multitude innombrable ; Samson en perdant la vue a tué plus de philistins que l’lorsqu’il les avait, Moïse a perdu le confort du palais pour gagner de parler face à face avec Dieu ; le jeune garçon des 5 pains et 2 poissons, les perdit pour se retrouver avec douze paniers pleins…. « Qui Perd pour Jésus: Gagne par Jésus ! » …

 

  • Par « Trésor dans le ciel » : Jésus voulait lui donner un accès privilégié dans le Ciel, sachant que « là où il y a un trésor, il y a un cœur » (1), et s’il y’a un « trésor dans le ciel (2) alors il y a forcément un «  cœur dans le ciel » (3). Par « cœur dans le Ciel » , il faut comprendre « esprit, pensées dans le ciel, dans les choses d’en haut ». Et quand votre « cœur » est connecté aux choses d’en haut, vous rentrez dans une autre dimension. Je décrète, déclare et prophétise que toi qui lit en ce moment ces lignes, que la révélation qui précède la bénédiction de Dieu t’impact maintenant dans le Nom de Jésus !

 

  • Par « Suis-moi » : Il est demandé à ce monsieur d’accepter Jésus comme Seigneur et Sauveur pour d’une part vivifier son esprit  et d’autre part être le gardien de son trésor dans le Ciel, là où le voleur et la rouille n’ont pas accès. En effet, la part de « votre héritage » ne dépend de votre niveau spirituel mais la matérialisation si. La « Bénédiction » du Père dans votre vie génère diverses autres bénédictions. Ceux sont ces bénédictions qui peuvent être dérobées ou étouffées si votre niveau spirituel n’est pas conséquent. Voilà pourquoi certaines personnes peuvent quitter subitement de riche à pauvre, sans que la « Bénédiction » de l’Eternel soit partie. Car, si l’une des « bénédictions » volée étaient celle de la prospérité, celle de la santé par exemple est toujours là. Etc… Donc, sans Jésus, tu auras toujours un Ciel c’est vrai, mais il te sera facilement voilé.

Conclusion : Il n’est pas incongru d’être fortuné dans le Seigneur. Cependant, un cœur incirconcis est sous le contrôle des émotions que produise la richesse notamment l’orgueil et l’autosuffisance (idolâtrie). Générant ainsi l’iniquité dans l’âme de cette personne. Dieu résistant à l’orgueilleux et ayant en horreur l’iniquité, vous comprenez pourquoi le chameau se dit qu’il aurait encore, lui, plus de chance à passer par le trou d’une aiguille que le riche de « ce monde » avec ces fardeaux devant la porte du royaume des Cieux.

 

Finalement quel regard Dieu a-t-il sur l’argent ?

Nous savons de la Parole, notamment par Genèse 13v2 qu’: « Abram était très riche en troupeaux, en argent et en or », et concernant Isaac en Genèse 23v16 que : « Cet homme devint riche, et il alla s'enrichissant de plus en plus, jusqu'à ce qu'il devint fort riche » puis concernant Jacob par Genèse 30v43 : « Cet homme devint de plus en plus riche; il eut du menu bétail en abondance, des servantes et des serviteurs, des chameaux et des ânes. »

Voici donc 3 personnes dont la Parole de Dieu ne manque de préciser l’état financier.


Lire la suite...


Seminaires-Finances
.pdf
Télécharger PDF • 308KB

23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page