top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurDolera D.

Le silence de Dieu, la foi de l'Homme.



Le problème auquel nous, chrétiens faisons face, est de constater le silence de Dieu sans pour autant reconnaître que nous avons cessé de crier vers Lui.

Dieu peut demeurer silencieux face à une situation jusqu'à ce que le pire se produise. Que ce soit devant la maladie de ton fils, l'absence de ton mari à la maison, ou encore une fausse couche, Dieu peut maintenir son silence.

Pourtant, je tiens à rappeler à quelqu'un que Dieu ne connaît pas le pire. Même si la situation peut empirer pour les hommes, elle ne l'est pas pour Dieu. Lazare, par exemple, avait connu la mort pendant quatre jours, mais Jésus-Christ de Nazareth l'a ressuscité des morts.


Il est intéressant de noter que Jésus n'a pas agi immédiatement dans la barque avec ses disciples, face à la houle, la mer, les vagues et le vent. L'action de Jésus est survenue seulement lorsqu'ils ont crié vers Lui. Ainsi, ce qui incite Dieu à intervenir n'est pas tant la situation que le cri que tu élèves.

Lorsque Dieu reste silencieux et ne répond pas, cela peut également signifier que la solution réside entre tes mains. En employant le langage du silence, Dieu nous invite à utiliser le langage de la foi.


Parfois, comme lors de la formation d'un enfant dans le ventre d'une femme, des choses se passent dans le silence. Ce silence ne signifie pas que rien n'est en train de se produire dans le secret.


Un exemple frappant est celui de Joseph qui, malgré une tragédie, est resté concentré sur ce qu'il avait vu dans ses rêves tout en gardant le silence.

Il est possible que tu sois venu ce matin sans avoir entendu la voix de Dieu depuis des années. Permets-moi de te dire que ce matin, Dieu a prévu quelque chose pour toi. Lorsque Joseph était en prison et que Dieu gardait le silence, il est devenu premier ministre, et tout le monde a vu et entendu.

Le Psaume 83:1 dit : "Ô Dieu, ne reste pas dans le silence ! Ne te tais pas, et ne te repose pas, ô Dieu !"


Le silence prolongé de Dieu peut être difficile à supporter, comme le démontrent David et Asaph dans ces deux psaumes. Abraham aurait également beaucoup à dire sur ce sujet, alors que Dieu s'est tu pendant onze années après lui avoir fait la promesse d'un fils, aboutissant même à la suggestion d'une solution humaine par Abraham et Sara, donnant naissance au peuple arabe.


Cependant, le long silence de Dieu a finalement façonné Abraham en père de la foi. Il est facile d'avoir la foi quand Dieu parle, mais c'est lorsque Dieu se tait que la foi grandit. C'est précisément ce que Dieu désire pour nous ce matin, car votre foi est plus précieuse que l'or et doit donc être purifiée.


"Après ces choses, Dieu mit Abraham à l'épreuve et lui dit : Abraham ! Et il répondit : Me voici ! Dieu dit : Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac ; va-t'en au pays de Morija, et là offre-le en holocauste sur l'une des montagnes que je te dirai." - Genèse 22.1-2


Concrètement, une longue période de silence s'écoule entre les chapitres 21 et 22, peut-être une vingtaine d'années pendant lesquelles Isaac devient un homme. Le silence est finalement rompu par une demande terrifiante de Dieu demandant à Abraham d'offrir son fils en sacrifice.


En conclusion, il est essentiel de cesser d'attribuer systématiquement à Dieu chaque difficulté que l'on traverse. Notre Dieu est avant tout riche en bonté, et faire souffrir n'est pas son rôle. C'est plutôt le rôle du Diable, et reconnaître cela est crucial.

Ancien Jeudy ZIZA.

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

תגובות


bottom of page